ECONOMIE

Port-Vendres renforce sa jetée avec des blocs calcaires de 10 tonnes

Des travaux impressionnants, menés en dehors de l’été touristique

Jetée du port de Port-Vendres, 25 novembre 2020 © La Clau
Jetée du port de Port-Vendres, 25 novembre 2020 © La Clau

Pour renforcer sa jetée, le port de Port-Vendres place des roches venues de Thuir, atteignant 10 tonnes, en soutien de la structure de béton initiale.

Les images du chantier de renforcement du môle de la jetée du port de Port-Vendres sont impressionnantes. Cet aménagement, mis en oeuvre en dehors de la saison touristique pour éviter les nuisances (vacarme, poussière) consiste à combler la partie finale de la digue, proche du phare. Le but de cette opération est de renforcer la protection du port contre les assauts de la mer, notamment par llevantada.


Du calcaire de l’Aspre

Cette opération est lente et délicate, car le transport des roches doit s’effectuer parfois à l’unité lorsque celles-ci dépassent 10 tonnes. Dans la plupart des cas, deux roches sont contenues sur les bennes des entreprises Guintoli et Colas, chargées de convoyer patiemment les blocs de calcaire, venus de la carrière de Thuir-Sainte-Colombe de la commanderie, située à 47 km. 

Laura Pardineille