SOCIÉTÉ, POLITIQUE

La France adopte discrètement la reconnaissance faciale

Le système “Alicem” doit être mis en place avant la fin de l’année

© ADP News
© ADP News

La France adopte le système de reconnaissance faciale “Alicem”, après avoir débouté les adversaires de cette technologie.

Discrètement, la France s’est dotée le 4 novembre d’un système de reconnaissance faciale, Alicem, après le rejet par le Conseil d’Etat d’un recours déposé par l’association de défense des libertés “La Quadrature du Net”. Alicem est application pour smartphones, conçue par l’Etat, utilisant la reconnaissance faciale à l’inscription. Ce procédé doit permettre aux internautes de s’identifier avec fiabilité dans leurs démarches en ligne.


Vers une société façon Orwell ?

Cette décision importante engage la République française vers une technologie qui scanne l’identité faciale des individus et offre de grandes possibilités en matière de traçage de leurs faits et gestes. Les défenseurs de ce technologie estiment qu’il est possible de mettre en place des garde-fous légaux et organisationnels pour éviter toute dérive vers une société rappelant les prophéties de Georges Orwell. La mise en service d’Alicem doit intervenir avant la fin de l’année.

Laura Pardineille