POLITIQUE

Perpignan: la mairie veut un refuge de femmes battues au poste de police de la Cigale

Le maire Louis Aliot demande le soutien du Conseil départemental

Hôtel-restaurant La CIgale, Perpignan, 22 octobre 2020 © Mairie de Perpignan
Hôtel-restaurant La CIgale, Perpignan, 22 octobre 2020 © Mairie de Perpignan

Perpignan : un refuge pour victimes de maltraitance est souhaité par le maire, Louis Aliot.

La situation s’améliore au sujet de l’ancien hôtel-restaurant La Cigale, en bordure du quartier Saint-Jacques. Le maire, Louis Aliot (Rassemblement national), vient de présenter à Hermeline Malherbe, présidente socialiste du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales (CD66), sa décision officielle de “compléter le poste de police de Proximité de la Police Municipale”, en cours d’aménagement, d’un lieu “accueil des victimes de violences et notamment de violences conjugales”, détaille un communiqué. Cet espace équipé d’hébergements d’urgence sera associé aux services sociaux du Département, si le CD 66 l’accepte.


Grégory Prujà