ECONOMIE

La chocolaterie Cémoi, entièrement cédée en 2025 ?

Le plan stratégique de l’entreprise n’exclut aucune éventualité

Produit &quote;Malakoff&quote; de la chocolaterie Cemoi © Cemoi
Produit "e;Malakoff"e; de la chocolaterie Cemoi © Cemoi

La chocolaterie Cemoi de Perpignan est à vendre, peut-être entièrement. Le PDG Patrick Poirrier étudie “toutes les propositions”. 

Le mystère entoure la chocolaterie Cemoi de Perpignan, dont l’ouverture du capital sera faite à la fin du premier trimestre 2021. Ce changement a été révélé en septembre après une alerte, donnée en juin mais formellement démentie par la direction. Le groupe agro-alimentaire vise des investissements industriels au travers d’un nouveau partenaire inconnu. La famille Poirrier, propriétaire de la société, n’exclut rien, notamment la cession complète (et non plus partielle) du joyau économique de Perpignan. Ce choix déterminera l’identité de la marque, dans le cadre d’un plan stratégique à finaliser en 2025.


“On va étudier toutes les propositions”

Le secret stratégique qui habite le géant Cemoi accompagne une ambition industrielle soulignée par l’existence d’une unité de Recherche et développement (R+D), ajoutée à un département marketing, composés de 70 personnes au total. Le chocolatier du Roussillon, premier de son secteur en France, souhaite fermement croître, notamment avec son chocolat bio vendu en grande surface, sous des marques de distributeur. « On va étudier les différentes propositions », indique le PDG Patrick Poirrier, le 3 octobre dans le magazine ToulÉco. Le rachat intégral par un super-géant n’est pas exclu.

Isabelle Fajal