POLITIQUE

La mairie de Perpignan veut soutenir le Liban

Louis Aliot reçoit le maire de la ville de Jbeil-Byblos

Andté Bonet, adjoint à la Culture de Perpignan, Louis Aliot, maire de Perpignan, et Wissam Zaaruour, maire de Jbeil-Byblos, Perpignan, vendredi 2octobre 2020 © Mairie de Perpignan
Andté Bonet, adjoint à la Culture de Perpignan, Louis Aliot, maire de Perpignan, et Wissam Zaaruour, maire de Jbeil-Byblos, Perpignan, vendredi 2octobre 2020 © Mairie de Perpignan

La mairie de Perpignan veut soutenir le peuple libanais et plante un cèdre symbolique.

Le maire de Perpignan, Louis Aliot (Rassemblement national), a reçu son homologue libanais Wissam Zaarour, venu de la ville libanaise de Jbeil-Byblos, vendredi 2 octobre. Cette rencontre, tenue en fin d'après midi à l'hôtel Pams, a été mise sur pieds pour “rendre hommage au peuple Libanais”, précise l’hôtel de Ville. Un partenariat a été signé sur des échanges culturels afin de rapprocher les deux villes.


La France a un intérêt stratégie avec le Liban

Ultérieurement, le Palais des congrès a accueilli une table-ronde inaugurée par L. Aliot, sur lt thème "la tragédie de Beyrouth, le Liban en livres". Au tout proche square Bir Hakeïm, les deux maires ont participé à la plantation d'un cèdre du Liban symbolisant “le soutien de la ville de Perpignan au peuple libanais”. Il est à noter que la promotion de la langue française au Liban est un“impératif stratégique”, du propre aveu du ministère des Affaires étrangères.

David Senyarich