SOCIÉTÉ

L’attaque du lycée de Prades était une fake news inventée par des jeunes

Autorités, réseaux sociaux et médias conventionnels y ont cru

Lycée Charles Renouvier de Prades, Conflent ©  Vmzinc
Lycée Charles Renouvier de Prades, Conflent © Vmzinc

Deux jeunes face à la justice après avoir répandu la rumeur d’une attaque au lycée de Prades. 

Lundi 28 septembre, un important déploiement de gendarmerie est intervenu au lycée Charles Renouvier de Prades suite au signalement par téléphone, vers 11h, de la présence d’un homme armé à proximité de l’établissement, accompagné d’un autre, sans arme. Cinquante agents ont sécurisé les lieux; une forte tension s’est emparée du personnel et des lycéens, tandis que les réseaux sociaux et les médias conventionnels s’emballaient.


Au final, le placement en garde à vie de quatre jeunes, dès la soirée, a débouché sur la présentation de deux d’entre eux, ce mardi 29 septembre au tribunal de Perpignan. La fake news répandue par ces individus irresponsables a occasionné un confinement dans l’urgence à l’intérieur du lycée.
L’attaque au  hachoir dans les anciens locaux de Charlie Hebdo, le 25 septembre à Paris, par le Pakistanais Zaheer Hassan Mehmood, a relancé un contexte sensible de crainte d’un regain de terrorisme islamiste, qui semble avoir inspiré les auteurs de ce triste canular en Conflent.

Isabelle Fajal