ECONOMIE

Carole Delga candidate à sa propre succession en 2021

L’élue socialiste a inauguré la région “Occitanie” en 2016

Carole Delga, présidente de la région "Occitanie"  © Communication Carole Delga
Carole Delga, présidente de la région "Occitanie" © Communication Carole Delga

Carole Delga, premier défenseur de la région “Occitanie”, est candidate à sa propre succession en 2021. 

La présidente de la région “Occitanie”, Carole Delga, qui a inauguré cette division administrative e 2016, est candidate à un nouveau mandat. Membre du Parti Socialiste, l’intéressée a annoncé sa candidature ce mardi 29 septembre auprès du quotidien Midi Libre. Fortement opposée à Emmanuel Macron, en bonne entente avec le Premier ministre, Jean Castex, l’ancienne secrétaire d’Etat devra composer une large union pour l’emporter lors des élections régionales de 2021, le Rassemblement national étant donné en tête du premier tour, tandis que la droite classique est morcelée. Une union avec Europe Ecologie – Les Verts, le Parti Communiste et Radicaux de gauche devrait se produire à cette occasion autour de Carole Delga, l’année de ses 50 ans.


Delga profiterait de la droite coupée en deux

Un sondage IFOP publié le 14 septembre prévoit des résultats très ajustés entre la candidate Carole Delga et le Rassemblement National au premier tour des régionales. Le porte-parole du parti d’extrême droite et président du groupe RN au Conseil Régional d'Occitanie, Julien Sanchez, maire de Beaucaire (Gard), est donné à 25 % au premier tour, contre 22% pour C. Delga, si celle-ci n’est pas soutenue par Europe Ecologie – Les Verts et la France Insoumise. Le second tour donnerait la victoire à la présidente, à 41 %, car la droite serait scindée entre le RN (donné à 32 %) et Les Républicains (27 %). La grande inconnue du scrutin serait la présence ou le positionnement de la République en Marche.

David Senyarich