POLITIQUE

Perpignan : le PCF veut la gauche unie aux départementales et régionales de 2021

Message d’union du secrétaire fédéral dans les Pyrénées-Orientales, Nicolas Garcia

Nicolas Garcia, secrétaire départemental du Parti Communiste Français dans les Pyrénées-Orientales © PCF 66
Nicolas Garcia, secrétaire départemental du Parti Communiste Français dans les Pyrénées-Orientales © PCF 66

Le Parti Communiste espère réunir toute la gauche pour éviter une victoire de la droite ou de l’extrême droite aux élections départementales et régionales de 2021, en Pays Catalan et en “Occitanie”. 

La gauche a remporté les élections départementales de 2015 en Pays Catalan contre une coalition du centre et de droite menée par Jean Castex. Aux régionales de la même année, la candidate socialiste Carole Delga y avait obtenu 37% au second tour, contre 44% pour le Front national, mais la moyenne des 13 départementaux régionaux avait suscité l’élection de l’ancienne secrétaire l’Etat. Le renouvellement de ces scrutins, en mars 2021, inquiète le Parti Communiste des Pyrénées-Orientales. Par communiqué, ce 16 septembre, son secrétaire fédéral, Nicolas Garcia, rappelle que l’unité a fait gagner la gauche en 2015. Il avertit : “les droites et l’extrême droite (...) ne rêvent que de servir l’austérité et leurs amis les plus riches”.


Mettre de côté les egos au profit de l’intérêt général

La droite présente à l’Agglomération Perpignan Méditerranée, l’extrême droite ayant pris Perpignan, le leader du PCF territorial,  Le maire d’Elne et conseiller départemental ,redoute en bascule plus générale au niveau départemental et régional. Espérant une majorité qui “tire vers le haut notre département”, il propose que “toute la gauche, avec les citoyens progressistes et écologistes” se présente unie à ces échéances. Cette réussite applicable à chacun des 17 cantons des Pyrénées-Orientales sera possible par la mise en sourdine des “egos” et la mise en avant des “intérêts de citoyens”.

Laura Pardineille