SOCIÉTÉ

Quand l’actualité plaide pour Aliot et le RN à Perpignan

Le maire ferme toutes les épiceries de nuit dès 22h

Louis Aliot, maire de Perpignan, 11 septembre 2020, Perpignan © Mairie de Perpignan
Louis Aliot, maire de Perpignan, 11 septembre 2020, Perpignan © Mairie de Perpignan

Les tirs de Kalachnikov entendus lundi à Perpignan vont au crédit de la politique sécuritaire du maire, Louis Aliot, qui défend une plus grande “ouverture” du Rassemblement pour la présidentielle de 2022.

Lundi 14 septembre, un homme a été arrêté après des tirs de Kalachnikov près des écoles Saint-Thérèse et Jordi Barre, entendus après 8h. La police a procédé à la sécurisation de ces établissements des quartiers Saint-Mathieu et du Palais des rois de Majorque. La panique s’est emparée de la première école, de confession catholique, où les enfants se sont réfugiés sous des tables, dans la chapelle, par crainte d’une attaque terroriste. Il s’agissait en fait d’une course-poursuite aux allures de règlement de comptes.


Les épiceries nocturnes ne le seront plus

El réaction, le maire de Perpignan, Louis Aliot (Rassemblement national, RN) impose la fermeture généralisées des épiceries de nuit à 22h. Un arrêté pris dans ce sens dès ce lundi vise à supprimer les trafics et nuisances nocturnes. Auparavant, celle mesure était en place dans les seuls quartiers de la zone de sécurité prioritaire (ZSP). L. Aliot, qui a tenu une conférence de presse dédiée, ce mardi 15 septembre, a précisé que ce texte en vigueur jusqu'au 15 janvier 2021 pour être reconduit. Le dispositif de protection annoncé comprend aussi des interrupteurs d'appels d'urgence réservés aux commerçants et un fonctionnement sans interruption de la police municipale, qui fonctionnera très bientôt H24, 7 jours sur 7. Ce même corps disposera de deux postes supplémentaires. 

Une “ouverture” du RN encore plus forte pour 2022

Parallèlement, ce même mardi, l’élu RN de Perpignan, visiblement présent sur deux fronts, a évoqué ce même mardi sur BFMTV la stratégie nationale du RN en vue de la présidentielle. Son intervention suivait les déclarations de Marion Maréchal, qui prône une plus large ouverture du parti d’extrême droite, afin de fédérer et de remporter la victoire face à Emmanuel Macron. L.Aliot, exemple d’une ouverture réussie, selon les critère du parti de Marine Le Pen, a assuré que l'ouverture s’effectuera "encore plus largement" dans les prochains mois au RN.

Grégory Prujà