CULTURE

Hommage au sculpteur Gustave Violet, trop méconnu

A l’occasion des Journées du Patrimoine, à Thuir

Gustave Violet, par Ramon Casas © MNAC
Gustave Violet, par Ramon Casas © MNAC

Le sculpteur Gustave Violet est l’objet d’un hommage animé, samedi 19 septembre à Thuir.

Les Journées européennes du Patrimoine sont l’occasion de redécouvrir le sculpteur Gustave Violet (1873-1952), grâce à l’association Le Temps du Costume Roussillonnais. Ce samedi 19 septembre est prévu à Thuir un hommage à cet artiste face au monument aux morts de 1914-1918, en collaboration avec la mairie. Violet est l’auteur de cette réalisation située à l’entrée du cimetière, une œuvre émouvante réalisée en cuivre repoussé, déployée en cinq volets. Le sculpteur y exprime la douleur du peuple catalan après le terrible conflit.


Lors de cet événement se succéderont des lectures de textes du sculpteur et de ses contemporains, par des conteurs et personnages en tenue du peuple d’alors, représentés dans toute l'oeuvre de Violet. En conclusion sera représentée la sardane « Font de l’Albera » d’Enric Morera, pièce de théâtre crée en 1922 par Violet et le poète Josep Sebastià Pons.

Ces moments culturels cousu main, d’une durée de 45 mn, seront données à 11h et à 15h, en toute gratuité. L’association organisatrice observe que Gustave Violet est “l’une des personnalités les plus marquantes et le plus méconnues de la renaissance catalane du Roussillon”. L’artiste est le fils de Pallade Violet, l'un des deux inventeurs du Byrrh et fondateur de la maison Violet, à Thuir. Il a quitté la capitale de l’Aspre au décès de son père, pour rejoindre sa tante, à Prades, alors qu’il avait 10 ans.

Laura Pardineille