CULTURE

Visa pour l’Image dure jusqu’au 2 novembre à Paris

Le festival du photojournalisme a une deuxième vie après Perpignan

André Bonet, adjoint délégué à la Culture, Louis Aliot, maire de Perpignan et Jean-François Leroy, directeur de Visa pour l'Image, Perpignan, 31 août 2020 © 2e Bureau
André Bonet, adjoint délégué à la Culture, Louis Aliot, maire de Perpignan et Jean-François Leroy, directeur de Visa pour l'Image, Perpignan, 31 août 2020 © 2e Bureau

Visa pour l’Image Perpignan, c’est à Paris jusqu’au 2 novembre.

Samedi 19 et dimanche 20 septembre, le festival parisien international du photojournalisme Visa pour l’Image rejoint sa ville de conception. Sa 32e édition, qui s’est déroulée à Perpignan, principalement en mode dématérialisé, jusqu’au 5 septembre, est présentée à Paris, ce dimanche 19 et ce dimanche 20 septembre. La grande halle de la Villette, propriété de la Ville de Paris, expose sa sélection des prétendus meilleurs sujets photos journalistiques venus du monde entier. Deux séances de projections gratuites sont prévues et une exposition en grand format à l’extérieur de ce parc. Parallèlement, jusqu’au 2 novembre, une sélection de clichés vus à Perpignan sera visible en ce même lieu.


Isabelle Fajal