ECONOMIE, ENVIRONNEMENT

Boum du panneau solaire en Catalogne du Sud : 54% pendant le confinement

La libération des toits prend de l’ampleur Barcelone, Sant Cugat et Gurb

© Anatoliy Gleb
© Anatoliy Gleb

54% de panneaux d’autoconsommation solaire en plus pendant le confinement en Catalogne du Sud.

La période de confinement liée au Covid-19 a boosté le photovoltaïque en Catalogne du Sud. Le nombre d’installations de systèmes d’autoconsommation a bondi de 54 % d’avril à juin derniers, soit 1459 nouvelles unités, contre 943 lors du trimestre précédent. Cet élan concernant autant les entreprises que les particuliers est remarquable à Sant Cugat del Vallès, où l’on compte 380 installations supplémentaires, contre seulement 346 à Barcelone. A proximité, Vallirana compte 106 dispositifs, contre 105 à Sabadell et 69 en plus à Terrassa. En matière de puissance, Barcelone est leader avec 3,9 mégawatts, suivie de Gurb, dans la région de Vic, avec 2,7 mégawatts, puis Sant Cugat del Vallès, où l'on produit 1,6 mégawatt.


La révolution des toits a débuté en 2019

Ce boum du panneau solaire est le résultat de la libération du marché de l’autoconsommation, en octobre 2018 en Espagne, voulue par le gouvernement socialiste de Pedro Sánchez. Cette mesure a signifié la fin du très injuste “impôt sur le soleil”, instauré en 2015 par le très droitier Partido Popular. L’intérêt pour l’autoconsommation photovoltaïque découle concrètement d’une simplification, en avril 2019, des démarches nécessaires à l’installation, sur les toits, d’une unité de production inférieure à 100 kilowatts. Depuis, il est plus facile d’installer des panneaux, y compris sur les immeubles, où seul l’accord de 33 % des propriétaires est nécessaire. Il est également plus simple de vendre le surplus d’électricité sur le réseau.