ECONOMIE

La larve du papillon ravageur de la vigne arrive à Banyuls

Le Daphné, ou “cryptoblabes gnidiella”, assèche les grains de raisin

Spécimen de cryptoblabes gnidiella / Barrenetas
Spécimen de cryptoblabes gnidiella / Barrenetas

Des larves d’un papillon ravageur de vigne sont identifiées à Banyuls et en plaine du Roussillon.

Une partie du vignoble de la plaine du Roussillon, notamment sur le littoral et Banyuls-sur-Mer, est touchée par des larves de Daphné (cryptoblabes gnidiella), identifiées dans des grappes de raisin. Ce papillon nuisible, réputé ravageur de la vigne, est capable de réduire les volumes de vendanges. Depuis 2018, il a avait été repéré dans les vignobles aquitains de Libourne et de Sauterne, mais aussi en Corse, après être apparu il y a 25 ans en Provence. Favorisé par les hivers doux et le réchauffement climatique, cet insecte est capable de vider les grains de raisin et de réduire les volumes de vendanges.


En Languedoc, le cryptoblabe est présent dans le Gard et dans les environs de Béziers. Attiré par le sucre, ce lépidoptère dont les larves apparaissent à la charnière entre juin et juillet connaît une expansion importante en Méditerranée, car ses pontes ne sont pas toujours visibles : le traitement contre ce ce parasite de la famille des pyrales s’avère donc compliqué.

David Senyarich