ENVIRONNEMENT

Ils dénoncent la pollution au goudron sur la D914 à Cerbère-Banyuls

Prise de position de la fédération environnementaliste FRENE 66

© Andrew Ostry / Shutterstock
© Andrew Ostry / Shutterstock

Le goudronnage de la RD914 sur la Côte vermeille, sous l’effet ardent du soleil d’août, provoque des émanations cancérigènes, selon la fédération FRENE 66.

Le goudron ajouté au soleil, facteur de pollution et de cancers ? Les actuels travaux d’asphaltage sur la route départementale 914 au niveau de a réserve naturelle marine de Cerbère et Banyuls provoqueraient des émanations nocives sous l’effet du soleil de plomb de ce début août. Ce constat est établi par la Fédération pour les Espaces Naturels et l’Environnement des Pyrénées-Orientales (FRENE 66). Cette structure très militante observe que le bitume utilisé libère “de nombreux composés toxiques, notamment les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) qui sont des constituants naturels du charbon et du pétrole et au caractère cancérigène établi”.


FRENE 66 avertit “d’émanations toxiques” au-dessus de la réserve marine et cite une étude américaine diffusée le 8 juillet par ACS Publications, organe de divulgation de la société savante American Chemical Society. Ce rapport précise que les radiations solaires sur le macadam imprégné de bitume génèrent un processus important de “photodégradation des polymères qui deviennent alors solubles”.

David Senyarich