POLITIQUE

L’indépendantisme catalan recule à 42%

La Gauche républicaine serait la première force politique

© SBA73 / Flickr
© SBA73 / Flickr

L’indépendantisme catalan chute à 42% selon un sondage paru ce vendredi. La Gauche Républicaine et Junts per Catalunya se disputent le leader du souverainisme.

Un sondage révélé ce vendredi 31 juillet par le Centre d'Etudes et d’Opinions (CEO), rattaché au gouvernement catalan, indique un coude-à-coude entre les deux grandes pôles indépendantistes. Les centristes de Junts per Catalunya, incarnés par l’ex-président exilé Carles Puigdemont, obtiendraient 20,9 des voix en cas d’élections (soit 32 à 33 députés), contre 22,1 % pour la Gauche Républicaine de Catalogne (ERC, 33 à 34 députés). “Junts” (”Ensemble") rattrape ERC, après plusieurs années de distance, mais les stratégies souverainistes deviennent encore plus floues.


La majorité est fixée à 68 sièges

Cette étude menée du 25 juin au 21 juillet donne 24 sièges au Parti des Socialistes de Catalogne (PSC) et 19 sièges au parti jacobin espagnol Ciudadanos, en forte baisse. Le très droitier Partido Popular (PP) obtiendrait jusqu’à 7 députés, tandis que l’extrême droite espagnole “Vox” entrerait au Parlement catalan avec 4 élus. Les Candidatures d’Unité Populaire (CUP, indépendantistes d’extrême gauche) pourraient obtenir 6 à 7 députés, tandis que “Catalunya en Comú”, émanation composite liée à la gauche marxiste-léniniste “Podemos”, en obtiendrait 9 ou 10. Au total, la chambre catalane inclurait de 71 à 74 députés favorables à la fondation d’un Etat catalan, pour une majorité fixée à 68. Cedendant,  en nombre de voix,  l’indépendantisme  reculerait à 42 %.
Les prochaines élections législatives catalanes, qui détermineront la couleur du prochain président de la Generalitat, pourraient se dérouler lors de la deuxième quinzaine de septembre.

Laura Pardineille