SOCIÉTÉ

Le syndicat Alliance demande un nouvel Hôtel de Police à Perpignan

Le Commissariat de Perpignan recevra 28 policiers de plus le 1er septembre. Leurs conditions de travail exigent de pousser les murs.

/ Agents Publics
/ Agents Publics

Un renfort de 28 agents arrive le 1er septembre

Le commissariat de police nationale de Perpignan, recevra 28 agents supplémentaires le 1er septembre. Le député Romain Grau salue une “excellente nouvelle pour la sécurité des Perpignanaises et des Perpignanais”. Rapporteur spécial du budget de la police et de la gendarmerie, l’élu se “félicite de ce soutien de l'Etat en faveur de nos forces de l'ordre sur le département des Pyrénées-Orientales”. Cette affectation de personnel à la Direction Départementale de la Sécurité Publique est accueillie très favorablement par le syndicat Alliance Police Nationale (APN66), pour lequel la “multiplication de la constitution des patrouilles” permettra de “répondre efficacement aux missions de police secours” liées aux appels téléphoniques passés sur le 17. Le nouveau personnel comblera aussi un manque de présence sur la voie publique, par le renforcement des Unités d’intervention de police secours (UIPS).


De nouveaux hommes dans trop peu d’espace 

Cependant, le renfort de personnel permanent dépasse la surface disponible au sein de l’Hôtel de Police, situé avenue de Grande Bretagne. APN66, qui demande un déménagement depuis 2001, estime que ce bâtiment aux allures vieillottes, devenu étroit, ne “permet plus à nos collègues de travailler avec un minimum d’espace et de confort et à nos administrés d’être reçu dignement”. Le syndicat souhaite de nouveaux locaux, question dont il a saisi “à de nombreuses reprises” les élus et le ministère de la Justice.