SOCIÉTÉ

Espionnage: le Président du Parlement catalan placé sur écoute

Roger Torrent a été victime d’espionnage institutionnel en 2019

Roger Torrent, président du Parlement de Catalogne © ACN
Roger Torrent, président du Parlement de Catalogne © ACN

Le smartphone du Président du Parlement de Catalogne, Roger Torrent, a été placé sur écoute en 2019 par une autorité anonyme.

Selon une enquête menée par les quotidiens britannique et espagnol The Guardian et El País, le Président du Parlement de Catalogne,  Roger Torrent, a été placé sur écoute en 2019. Le téléphone portable de l’intéressé a été la cible du programme d’espionnage Pegasus, conçu en Israël et commercialisé auprès des gouvernements, forces de sécurité et de lutte contre la criminalité et le terrorisme. Ce logiciel espion fabriqué par l’entreprise NSO permet d’écouter et de voir via les smartphones. Les conversations, messages et données de navigation sur Internet de Roger Torrent ont été scrutés.


Roger Torrent affirme avoir observé sur son iPhone un étrange effacement de messages. On ignore qui a fait installer le mouchard sur l’appareil de la deuxième autorité de Catalogne, qui figure parmi 130 personnalités surveillées de la sorte l’année dernière dans le monde. Cet espionnage a été rendu possible par une faille du réseau WhatsApp, en avril en mai. Cette affaire a été soulevée par Citizen Lab, groupe de cybersécurité, de l’Université de Toronto.