POLITIQUE

Perpignan: Jean-Marc Pujol quitte la vie politique

Un parcours de 31 ans de vie politique est bouclé

Jean-Marc Pujol, le 26 juin à Perpignan © Communication JMP
Jean-Marc Pujol, le 26 juin à Perpignan © Communication JMP

Le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol, battu par Louis Aliot aux municipales, quitte la vie politique.

Le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol, battu par l’extrême droite au second tour des élections municipales de dimanche 28 juin, choisit d’abandonner la vie politique. Il ne siégera pas au conseil municipal, dont il aurait dû être le chef de l’opposition. La transmission de flambeau à son successeur, Louis Aliot (Rassemblement national) a été effectuée mardi 30 juin, lors d’une réunion de trois heures entre les deux hommes. Ce vendredi 3 juillet, dans l’après-midi, se déroulera l’élection du nouveau maire par le conseil municipal, selon l’usage.


31 ans de présence au conseil municipal

Jean-Marc Pujol, 71 ans, placé aux commandes de la ville par son prédécesseur centriste Jean-Paul Alduy, a incarné pendant 11 dans l’aile dure de l’UMP, puis des Républicains, a la tête de la capitale du Roussillon. Entré au conseil municipal en 1989 aux côtés du maire Paul Aldut dont il est devenu l’un des adjoints, il a présidé Perpignan Méditerranée Métropole depuis 2014.