POLITIQUE

66% pour Aliot, 80% pour Pujol: radiographie des municipales de Perpignan

Le scrutin révèle des résultats détonants

Louis Aliot, Perpinyà, diumenge 28 de juny del 2020 © France Télévisions
Louis Aliot, Perpinyà, diumenge 28 de juny del 2020 © France Télévisions

Les municipales de Perpignan révèlent le succès total de Louis Aliot dans le quartier Porte d’Espagne, sans immigration, sans insécurité, sans interactions sociales.

Après des tours de piste en 2008, 2009 et 2014, l’élection municipale de 2020 a été celle de la victoire pour le Rassemblement national à Perpignan. Son candidat, Louis Aliot, a obtenu 53,09% face au maire de droite dure Jean-Marc Pujol, dimanche 28 juin. Mais quartier par quartier, l’analyse des résultats démontre une dominante pour le vote d’extrême droite au bureau 1012 de l’école Ludovic Massé. Dans ce périmètre proche d’Auchan Perpignan, quartier Porte d’Espagne, sans immigration ni insécurité ni pauvreté, sans interactions sociales, l’ex-compagnon de Marine Le Pen totalise 66,21 %, un score record dans la capitale du Roussillon. Un autre résultat notable du missionnaire de Jean-Marie Le Pen en Catalogne est produit dans le quartier du Vernet, où il a obtenu 61,65% au bureau 612 et 61,34 %  au bureau 608.


Près de 80 % pour Pujol au Pont neuf. Est-ce bien sérieux ?

La victoire éclatante du vainqueur du système Alduy-Pujol a ses exemples contraires, qui démontrent une préférence communautaire musulmane pour le maire sortant, Jean-Marc Pujol. Le score pléthorique et hors entendement de 79,55 %, identifié au bureau 615 de l’école du Pont Neuf, signale nécessairement un choix clientéliste envers le sortant, signe d’une intéressée et vaine instrumentalisation.