POLITIQUE

Le communiste Nicolas Garcia reprend la mairie d’Elne

Les pages Facebook du maire sortant sont déjà supprimées

Nicolas Garcia, ex-nouveau maire d'Elne, Roussillon, dimanche 28 juin 2020 © La Clau
Nicolas Garcia, ex-nouveau maire d'Elne, Roussillon, dimanche 28 juin 2020 © La Clau

Après avoir été corrigé par Yves Barniol en 2014, l’ancien maire d’Elne, Nicolas Garcia, corrige le sortant en regagnant la mairie qu’il avait conquise en 2001.

Six ans après sa défaite aux élections municipales d’Elne, l’ancien maire Nicolas Garcia (2001-2014) retrouvera son poste dimanche 5 juillet, lors de la cérémonie d’usage. Au second tour des municipales, ce dimanche 28 juin, le secrétaire de la fédération du Parti Communiste des Pyrénées-Orientales a totalisé 54,61% des voix contre 45,39 % pour le maire sortant, Yves Barniol (divers droite), avec une participation exaltée à 61 %. Conseiller communautaire d’Albères-Côte Vermeille-Illiberis, conseiller départemental et vice-président du conseil départemental des Pyrénées-Orientales, Nicolas Garcia a proposé un large projet consacré à la reprise agricole, à un système de santé à l’échelle municipale et à la participation citoyenne dans la décision publique.


Des pages Facebook en sous-marin(e) ?

Parmi ses avatars, la campagne de second tour s’est illustrée par le refus d’Y. Barniol de débattre avec N. Garcia, sur France Bleu Roussillon. Cette étape sans échange direct a érigé le distribution de masques contre le Covid-19 en enjeu électoral. De grossières pages Facebook développées par l’entourage du sortant ont agi en sous-marin, voire en sous-Marine, au regard de leurs allusions assimilables à l’extrême droite. Les pages « Elne solidaire face au Covid 19 », et « Voir, vouloir, oser pour Elne » ont d”ailleurs déjà disparu du réseau.