SOCIÉTÉ

Le Covid-19 détecté dans les eaux de Barcelone de mars 2019

Une découverte qui remet en cause le “premier” foyer de la ville de Wuhan

Photo by Vincent Ghilione on Unsplash
Photo by Vincent Ghilione on Unsplash

L’analyse des eaux de Barcelone datant de mars 2019 révèle la présence précoce du Covid-19 en Catalogne.

Une étude du Groupe de recherche de Virus entériques de l’Université de Barcelone (UB) a révélé ce vendredi 26 juin la détection de traces du Covid-19 dans des eaux résiduelles recueillies un an avant la pandémie. Cette découverte vise des échantillons d’eau congelés le 12 mars 2019, soit 9 mois avant l’identification du SARS-CoV-2 dans la ville chinoise de Wuhan, le 17 novembre 2019. Surprenante, elle permet de supposer que le virus a circulé dans plusieurs régions du monde avant l’alerte officielle.


Contamination lors du Mobile World Congress ?

L’étude barcelonaise, publiée par le site scientifique medRxiv, bouleverse la chronologie de la propagation du Covid. L’éventualité d’une contamination liée au Mobile World Congress, congrès mondial de la téléphonie organisé chaque année en Catalogne, du 25 au 28 février pour l’année 2019, fait partie des suppositions crédibles.