POLITIQUE

Edouard Philippe, Christian Estrosi: nouveaux soutiens pour J.M. Pujol

La droite classique se mobilise contre le Rassemblement national

Christian Estrosi, maire de Nice © Angel Saez
Christian Estrosi, maire de Nice © Angel Saez

Perpignan municipales : Pujol est soutenu par le 1er ministre, Edouard Philippe, et le maire de Nice, Christian Estrosi. 

Le maire sortant de Perpignan, Jean-Marc Pujol, reçoit de nouveaux soutiens, après les encouragements de Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, Bruno Retailleau, président des Républicains au Sénat, François Bayrou, président du Mouvement Démocrate et 18 maires de la métropole Perpignan Méditerranée. En vue du second tour des élections municipales, attendu ce dimanche 28 juin, le Premier ministre, Edouard Philippe, adresse ce jeudi 25 juin un message soulignant l’« homme de combat » qu’est le premier magistrat. Il estime que J.M. Pujol « a fait de Perpignan une ville qui compte parmi les grandes villes de France » et l’envisage comme « seul rempart possible à la liste du Rassemblement National », dont la tête est Louis Aliot.


« Mon ami Jean-Marc Pujol »


Mercredi 24 juin, le maire a reçu l’appui de Christian Estrosi, président du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et maire de Nice. L’ancien ministre de l’Industrie a évoqué son “ami Jean-Marc Pujol”, incarnant “l'autorité, la diplomatie, l'amour de ses concitoyens”, une attitude “entre fermeté et main tendue”.