ENVIRONNEMENT

Ils dénoncent une pollution publique à Banyuls-sur-mer

La mairie organise des dépôts sauvages de boues extraites du port

Dépôt de boues du port de Banyuls au lieu-dit La Forge, mai 2020 © FRENE 66
Dépôt de boues du port de Banyuls au lieu-dit La Forge, mai 2020 © FRENE 66

La fédération FRENE 66 pointe du doigt le dépôt de boues et remblais, extraits du port de Banyuls, vers l’intérieur des terres et dans la rivière La Baillaury.

Un nouveau cas de négligence envers la nature est relevé en Pays Catalan par l’implacable structure FRENE 66 (Fédération pour les Espaces Naturels et l’Environnement). La perspicace organisation dirigée par Marc Maillet signale une pollution de la rivière la Baillaury de Banyuls-sur-mer, en raison de l’action municipale. En effet, une partie des boues et déblais du port, en cours de dragage, ont été jetés dans ce cours d’eau, qui débouche sur lm plage de la ville de Maillol. FRENE 66 souligne une “grande tradition du n’importe quoi” selon laquelle la mairie a déposé ces déchets à La Forge, sur les hauteurs de la route des mas, en amont du littoral.


“La nature sert de décharge à moindre frais“

Banyuls “s’inscrit dans une longue tradition de ce pays où les rivières, la mer ou la nature servent de décharges à moindre frais”, s’insurge l’association. Celle-ci ajoute : “la création et l’agrandissement des ports de plaisance constituent déjà des atteintes irréversibles au littoral méditerranéen” et que le dragage des ports impose une “gestion des boues polluées en métaux lourds, dérivés du pétrole et autres plastiques”.