ECONOMIE

Nissan ferme à Barcelone pour se replier sur Renault en France

La firme japonaise fait face à l’insuccès de certains modèles

Usine Nissan de Barcelone © ACN
Usine Nissan de Barcelone © ACN

Le site de production Nissan de Barcelone va fermer ses portes. Il sera redistribué vers plusieurs usines Renault en France.

L’usine Nissan de la zone franche de Barcelone, en grève illimitée depuis le début du mois, es promise à la fermeture. Ce site de production  de la marque japonaise sera démantelée pour être redistribuée sur plusieurs usines Renault situées en France, selon une révélation effectuée ce 14 mai par le journal japonais Nikkei. L’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi prend une mesure de poids dans le contexte du coronavirus, sur lequel se greffe l’absence de nouveaux modèles Nissan, et l’insuccès de ses pick-up et véhicules utilitaires électriques. Dès cet année, l’entreprise réduira 20% son outil de production dans le monde et réduire ses coûts fixes de 2,5 milliards d’euros, selon la chaîne Bloomberg.


55 000 véhicules Nissan produits à Barcelone en 2019

Dans la capitale catalane, où une décision définitive est attendue d’ici la fin du mois, Nissan a produit 55.000 véhicules en 2019, soit 10% de sa production en Europe. La firme assemble également des voitures au Royaume-Uni,  où elle produit 500.000 unités par an.