SOCIÉTÉ

Gendarmes et douaniers traquent le tabac du Pas de la Casa

Pas de la Casa, Andorre, novembre 2008
Pas de la Casa, Andorre, novembre 2008
La dérive des achats au Pas de la casa interpelle les autorités suite à la diffusion, le 2 novembre par la chaîne M6, d’un reportage en caméra cachée auprès d’un débitant de tabac qui accepte la vente illégale d’une énorme quantité de cigarettes pour 35.000 euros. Dans un dialogue piégé, établi par les journalistes de l’émission « Enquête exclusive », le vendeur, du Pas de la Casa, précise sans détours que les transactions de forts volumes, fréquentes chez lui, s’effectuent généralement auprès d’hommes, algériens ou marocains, qui en tirent d’excellents profits. Le trafic de tabac, en nette recrudescence suite aux envolées des prix français, entraîne actuellement une infraction pour 10% des véhicules qui passent la frontière Andorre/France, selon les douaniers andorrans, qui constatent le retour de la contrebande à l’ancienne, par les montagnes : les transporteurs illégaux, chargés de cartouches de cigarettes à même le dos sont ainsi la cible d’équipes nocturnes. Par ailleurs, la Gendarmerie effectue désormais 6 à 10 contrôles intenses par mois en gare de l'Hospitalet-près-l'Andorre, dans le département de l’Ariège, à la recherche de quantités excessives de tabac et d’alcool. La plupart des contrevenants, de nationalité française, descendent du Pas de la Casa.