POLITIQUE

Le maire de Collioure refuse à son successeur l’accès à la cellule de crise Covid-19

Guy Llobet souhaite être intégré au dispositif de crise municipal

Guy Llobet, maire élu de Collioure © Comunication Guy llobet
Guy Llobet, maire élu de Collioure © Comunication Guy llobet

L’arrêt du processus électoral juste après le 1er tour des municipales prolonge le mandat des maires battus. A Collioure, le vainqueur Guy Llobet se voit refuser l’accès au dispositif anti-Coronavirus par le maire Jacques Manya.

A Collioure, le candidat sans ètiquette Guy Llobet a remporté les élections municipales au premier tour à 65,42%, le 15 mars, mais il n’a pas été investi, pour cause de crise du Coronavirus. Cette latence justifie un communiqué accompagné d’une lettre ouverte au maire en poste, Jacques Manya, transmis ce dimanche 29 mars. Si de nombreux maires sortants ont associé leurs successeurs élus aux cellules de crise municipales contre le Covid-19, certains récalcitrants « reportent, retardent leurs décisions ou s'y refusent », indique G. Llobet, en visant J. Manya, de centre-droit, qui partira le 15 mai, date probable de l’installation de la nouvelle municipalité.


Souhait de cohabitation face à la crise sanitaire

En vain, G. Llobet a formulé le 25 mars à la municipalité une “proposition d'aide, d'assistance et la mise à disposition” de son équipe. Pour développer cette “solidarité communale”, exemple de cohabitation locale, et organiser la suite, il demande au futur ancien maire de pouvoir contacter le Directeur Général des Services. Cette situation inédite, paradoxale et ubuesque, devrait trouver son dénouement dans les jours à venir.