SOCIÉTÉ

Perpignan, Céret, Argelès: le Pays Catalan fait face au Covid-19 avec les Centres médicaux spécifiques

Un plan d’urgence déployé par la préfecture et le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales

© Ruxandra / CC
© Ruxandra / CC

Perpignan, Céret et Argelès sont désormais dotés de centres de consultation médicale pour lutter avec vigueur contre le Coronavirus.

Pour affronter la propagation du COVID-19, la préfecture et le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, associés aux professionnels de la santé, déploient des moyens d’urgence. Depuis vendredi 20 mars ont été aménagés des Centres médicaux spécifiques (CMS) afin de prévenir le risque et accompagner les malades. Les deux premiers se situent à l’Hôpital de Perpignan et à l’ancien Hôpital militaire, rue du Docteur Zamenhof. Des dispositifs identiques sont créés au Collège Jean Moulin, pour le secteur proche du quartier Saint-Jacques, et dans le quartier du Bas-Vernet, à la Maison sociale de proximité du Département, 164 avenue du Maréchal Joffre. Un CMS a été inauguré à la Maison sociale de Proximité (MSP) de Céret, située 25, avenue François Mitterrand, ainsi qu’un autre à Saint-Paul de Fenouillet, à la Maison de santé pluridisciplinaire, 17 avenue Georges Pézières. Ce mardi 23 mars, un nouveau centre médical est mis en place à Argelès-sur-Mer, salle Waldeck Rousseau, dans la zone d’activité.


Il manque encore à couvrir le Conflent, la Cerdagne et le Capcir

Ces lieux de diagnostic, composés de médecins généralistes et autres professionnels de santé, examinent les patients présentant les premiers symptômes du COVID-19 et les guident vers la solution la plus adaptée. Pour un maillage complet, après le Roussillon, le Vallespir et le Fenouillèdes, il manque encore à couvrir les régions du Conflent, de la Cerdagne et du Capcir.