POLITIQUE

Perpignan: 11 mesures d’urgence de la France Insoumise contre le Coronavirus

Une suggestion de solidarité maximale avec la population

Francis Daspe, responsable territorial de la France Insoumise dans les Pyrénées-Orientales © LFI
Francis Daspe, responsable territorial de la France Insoumise dans les Pyrénées-Orientales © LFI

Dans la situation de crise sanitaire suscitée par la progression du Coronavirus, la France Insoumise propose “11 mesures d’urgence” depuis Perpignan.

La situation engendrée par le Coronavirus en territoire français incite la France Insoumise, dans les Pyrénées-Orientales, à livrer ses suggestions. Le parti de Jean-Luc Mélenchon a communiqué “11 mesures d’urgence” ce dimanche 22 mars. Francis Daspe, responsable territorial du parti, estime que les mesures engagées par le gouvernement sont “insuffisantes et déséquilibrées” et remarque que le Le Covid-19 révèle la “fragilité des institutions démocratiques, économiques et urbaines qui nous entourent”. 


Il propose :

Une urgence « santé » avec le déblocage immédiat des moyens réclamés depuis plusieurs années par les soignants.

Une urgence « protection », qui équipe tous les professionnels de matériel de protection contre le Covid-19.

Une urgence « précarité » pour assurer le nécessaire (eau, énergie, téléphone, loyers).

Une urgence « salaires », avec le maintien des revenus.

Une urgence « chômage », avec la continuité des allocations.

Une urgence « maintien des droits menacés », particulièrement ceux des femmes.

Une urgence « réquisition », afin d’utiliser les ressources disponibles pour l’effort collectif.

Une urgence « culture », pour s’informer, se cultiver depuis sa zone de confinement et garantir aux professionnels de la culture et des métiers d’art leur survie.

Une urgence « scolarité », pour éviter de bricoler.

 Une urgence « justice et prisons », pour protéger les personnes.

 Une urgence « spéculation », pour lutter contre les profiteurs de « guerre ».