SOCIÉTÉ, POLITIQUE

Vers l’annulation du second tour des municipales ?

Brouillard sur la deuxième manche du scrutin , prévue dimanche 22 mars

FD Pro / La Clau
FD Pro / La Clau

La propagation du coronavirus est en mesure de provoquer l’annulation du second tour des élections municipales. Cette éventualité confine à l’inconnu.

Le maintien du premier tour des élections municipales françaises, ce dimanche 15 mars, a été choisi par le gouvernement malgré un contexte épidémique inédit. Mais ce samedi soir, l’exécutif dirigé par Edouard Philippe a renforcé le dispositif de protection, de façon spectaculaire. Les mesures contre la propagation du Covid-19, comportent désormais la fermeture des restaurants, des cafés et de tous les commerces dits “non indispensables”.  Mais la question du maintien du second des scrutins municipaux, prévu dimanche 22 mars, devrait se poser avec acuité dans les jours à venir, en vertu de la propagation du virus mondial.


Quid d’Alénya et Baho, où il n’y a qu’un tour ?

Au sein du gouvernement, personne n'est “capable de savoir ce qui se passera pour le second tour", indique un proche du Président de la République, Emmanuel Macron, cité par Le quotidien Le Parisien. En cas d’annulation, les résultats du premier tour ne seraient pas conservés et l’ensemble du processus serait reprogrammé, selon plusieurs spécialistes. C’est dans une confusion exceptionnelle que devrait se dérouler la semaine du 16 mars, y compris pour les communes ne comportant qu’une seule liste, comme Latour-bas-Elne, Alénya, Villelongue-dels-Monts et Villemolaque. Cette même situation concerne les communes à deux listes, dont Arles-sur-Tech, Saint-Feliu-d’Avall, Baho, Trouillas ou Le Soler.