SOCIÉTÉ

Les "mafias" maghrébines opèrent à La Jonquera

La Jonquera - août 2008 (image d'archives)
La Jonquera - août 2008 (image d'archives)
Le maire de La Jonquera Jordi Cabezas a dénoncé hier l'existence de mafias de Maghrébins qui font travailler des compatriotes en situation irrégulière dans le cadre de la vente ambulante effectuée dans la commune, en échange de papiers d'identité. Selon le maire, qui a communiqué sa plainte au Département de Travail de la Generalitat de Catalunya et à la Subdélégation du Gouvernement espagnol à Girona, la Police Locale de La Jonquera a constaté plusieurs fois que les propriétaires de plusieurs commerces embauchent eux-mêmes des hommes maghrébins, clandestins en territoire espagnol, pour leur faire vendre à la sauvette du matériel, généralement technologique, qu'eux-mêmes leur fournissent. Selon la démarche judiciaire en cours, l'irrégularité résident dans le fait que les commerçants contraignent leurs compatriotes à payer une somme d'argent préétablie en échange de la légalisation de leur situation, obtenue par inscription à la sécurité sociale. L'argent nécessaire est issu de la vente d'articles, notamment des caméras numériques, directement dans la rue et sur les nombreux parkings des zones commerciales de La Jonquera.