POLITIQUE

Perpignan: les communistes contre les éoliennes voulues par le préfet

Le groupe PCF au Conseil départemental dénonce une attitude “méprisante”

PC éoliennes
PC éoliennes

Les élus communistes du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales dénoncent un « 49.3 préfectoral » suite à la décision d’autoriser 6 éoliennes dans le secteur de l’Aspre.

Le préfet des Pyrénées-Orientales, Philippe Chopin, a autorisé le projet éolien envisagé sur la commune de Passa, le 28 février. Un arrêté autorise six éoliennes de 132 à 152 mètres de hauteur dans ce secteur de l’Aspre. Ce choix est un « 49.3 préfectoral », selon le groupe communiste du Conseil départemental. Ces élus rappellent que l’avis des habitants n’a pas été considéré et que les conclusions du commissaire enquêteur ont été « très défavorables », tandis que les communes de la zone se sont « majoritairement opposées et une motion votée en décembre 2017 par l’Assemblée départementale à l’unanimité demandant un moratoire sur les projets éoliens ».


Soutien à de futures actions en justice

Le groupe communiste ne constate pas le positionnement jacobin du représentant de l’Etat mais l’estime se comporter « de façon méprisante ». Le principal argument avancé contre les aérogénérateurs envisagés est la préservation de la carte postale touristique. Ce groupe, dont fait partie la conseillère départementale Edith Pugnet, élue du canton concerné, assure soutenir les actions « y compris devant la justice », qui empêcheront ce projet d’aboutir.