POLITIQUE

Résultats des municipales de Perpignan selon l’intelligence artificielle

Le site L’Internaute et Le Figaro s’associent pour estimer la tendance

Perpignan, 9 mars 2020 © La Clau
Perpignan, 9 mars 2020 © La Clau

Sur la base des données des précédentes élections, au travers du Big data, le résultat du 1er tour des élections municipales de Perpignan est prédit par le site L’Internaute. Cette méthode fondée sur les chiffres antérieurs ne sollicite pas le profil des candidats.

Par-delà les sondages classiques visant les élections municipales de Perpignan, une nouvelle approche se présente, pour la toute première fois. L’Intelligence Artificielle (IA) est sollicitée pour prédire les résultats du 1er tour dans 9000 villes de France. Cette expérience « à grande échelle » est révélée à 6 jours du scrutin par le site Linternaute.com et le quotidien Figaro. Pour cela, le Big Data dans « 178 millions de données locales et 1 million de résultats électoraux ». Les résultats produits sont limitatifs, car ils proviennent de l’analyse des « grandes familles politiques, allant de l'extrême gauche à l'extrême droite », sans considérations pour le profil des candidats, qui fait la différence dans le cadre de municipales. Cette approche classe les courants politiques en « droite », « extrême droite », « gauche »,  et « centre », tout en excluant l’extrême gauche et en écartant le degré de jacobinisme des postulants. Dans le cas de Perpignan, la « droite » est donnée à 33,8%, ex aequo avec « extrême droite », suivies de la « gauche » à 10,80% et le « centre » à 10,50%. La capitale du Roussillon est affublée d’un indice de confiance d’à peine 1 sur 4 selon L’internaute.


Les estimations à Cabestany, Elne et Saint-Estève

Selon ce même procédé ostensiblement simpliste, avec un indice de 2 sur 4, Saint-Estève verrait la droite obtenir 60,2%, la gauche à 16% et le centre à 9,40%. A Cabestany, la droite est donnée à 38,50%, la gauche à 32,80 % et le centre à 14,90%, mais en réalité, le maire communiste Jean Vila, candidat à sa propre succession, a de fortes chances de l’emporter.  L’indice de confiance est d’ailleurs de 1 sur 4 pour la ville de la tête de l’étang. La gauche est créditée de 49,70% à Elne, suivie de la droite à 14,8%, les « divers » à 11,20% et le centre à 9,80%, avec un indice de confiance de 2 sur 4.