ECONOMIE, ENVIRONNEMENT

Perpignan: ils inventent l’électricité gratuite pour les HLM

Une innovation décisive due à l’association « Sol Solidaire »

© EnterSolar
© EnterSolar

L’association « Sol Solidaire », fondée à Perpignan,  a souhaité que le mécénat privé puisse contribuer à financer des panneaux solaires sur les HLM. Le ministère des Finances accepte ce principe révolutionnaire.

Une avancée majeure dans le domaine de la production d’électricité en mode local, pour une consommation locale, est annoncée à Perpignan, par l’association «Sol Solidaire». Cette structure, créée en septembre 2019, a reçu l‘agrément du ministère de L'Economie et des Finances le 31 janvier. L’administration fiscale reconnaît sa condition d’intérêt général et son financement par le mécénat d’entreprises, qui permet jusqu’à 66% de défiscalisation sur les dons effectués. «Sol Solidaire» oeuvre pour l’énergie solaire dans le logement social, afin que les personnes les plus modestes disposent d’électricité gratuite. En amont, l’association souhaite “réduire à zéro les coûts d’investissement et d’exploitation associés aux installations solaires”. Le but est de permettre aux propriétaires et gestionnaires de HLM fournissent “gratuitement aux habitants de leur parc immobilier les kilowattheures produits localement”.


Coût zéro pour les locataires et les propriétaires

D’après les calculs de «Sol Solidaire», 45 000 euros sont nécessaires pour équiper un immeuble de 30 logements. Les bailleurs sociaux peuvent obtenir jusqu’à 80% de subventions publiques pour ces investissements. L’entrepreneur André Joffre, fondateur de la société Tecsol, co-fondateur de Sol Solidaire et défenseur d’une économie à caractère social et de l’auto-consommation, souhaite ainsi lutter contre la précarité énergétique. Selon le principe prévu, les bailleurs sociaux intéressés doivent s’engager à “rendre gratuite l’énergie solaire fournie aux locataires”. En outre, cette démarche ne doit comporter aucun coût pour les bailleurs eux-mêmes. Un appel à projets national est désormais ouvert par l’association.