POLITIQUE

Perpignan municipales: le Modem ne veut ni Aliot ni Pujol ni l’Alternative

Le parti centriste rappelle son soutien au candidat Romain Grau

Andréa Sabadel, représentante du mouvement Agir, Guy Torreilles (Modem), Romain Grau, Fabrice Villard (UDI) et Jean-Michel Henric (Parti radical) © Modem 66
Andréa Sabadel, représentante du mouvement Agir, Guy Torreilles (Modem), Romain Grau, Fabrice Villard (UDI) et Jean-Michel Henric (Parti radical) © Modem 66

A Perpignan, le Mouvement Démocrate (Modem) fait savoir que son soutien au député Romain Grau, dans le cadre des municipales, s’inscrit dans la tradition centriste, en opposition frontale à l’extrême droite de Louis Aliot et à a droite dure du maire sortant, Jean-Marc Pujol.

Le Mouvement Démocrate des Pyrénées-Orientales (Modem), rappelle son soutien au candidat Romain Grau aux élections municipales de Perpignan. Son responsable territorial, Guy Torreilles, nous indique « être centriste, ce n'est pas simplement appartenir à un parti, c'est avoir cet esprit démocrate, et humaniste (...) favoriser l'idée, les valeurs et la compétence ». Le parti de François Bayrou, partie prenante de l’équipe «Pour Perpignan» emmenée par le député, précise que les « grandes familles politiques historiques du centre » que sont le Modem, Agir, le Parti Radical et l’Union des Démocrates et Indépendants (UDI) ne veulent « en aucun cas laisser la place aux extrêmes, ni même au sortant ». Cette affirmation fait référence au candidat du Rassemblement national, Louis Aliot, au maire sortant, Jean-Marc Pujol, et à la candidature L’Alternative, menée pare Caroline Forgues.