POLITIQUE

Europe écologie prône l’extinction de l’éclairage nocturne en Cerdagne et Capcir

Le parti vert adresse aux recommandations aux candidats aux municipales

Osséjà, région de la Cerdagne © Anselm Pallàs
Osséjà, région de la Cerdagne © Anselm Pallàs

Dans les régions et Cerdagne et Capcir, les écologistes de gauche souhaitent participer au débat des élections municipales, sans nécessairement être candidats. Ils suggèrent 7 mesures concrètes.

A l’occasion du début officiel de la campagne des élections municipales, la délégation d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV)  en Cerdagne et en Capcir recommande 7 lignes directrices. Pour influencer la politique à venir, les écologistes demandent aux candidats de toutes les couleurs de proposer l’extinction de l’éclairage public nocturne, qui représente 40% de la facture d’électricité des communes, « perturbe la biodiversité et empêche de contempler les étoiles ». Ce souhait vise même les les résidences privées. Contre l’urbanisation qui imperméabilise le sol, sans protection par les Plans Locaux d’Urbanisme ni par le Schéma de cohérence territoriale (SCoT), les Verts recommandent la construction dans les « dents creuses » et sur les parcelles voisines du bâti existant ? ». Ils souhaitent que les nouvelles populations s’installent plutôt dans les coeurs de village et renoncent à faire construire.


Dans ce document, le parti questionne le cycle de l’eau et prône les produits du pays, si possible bio, dans la restauration collective, où la consommation de viande doit être modérée. Cette série de préconisations, qui positionne les Verts comme lobby auprès des autres partis ou des listes sans étiquette, se penche également sur la pollution visuelle par l’affichage publicitaire et les enseignes commerciales. Elle prône un usage du vélo favorisé par un marquage au sol identifiable et des pistes cyclables « en site propre ».

Consultez ici l’intégralité de ces souhaits écologistes.