SOCIÉTÉ

Puigdemont à Perpignan: 3 km de parking géant sur la route de Canet

36 files d’accès seront ouvertes au public face au Palais des expositions

© Conseil pour la République catalane
© Conseil pour la République catalane

L’immense réunion politique et festive convoquée par le Conseil pour la république Catalane, ce 29 février à Perpignan, impose une organisation et des conditions de sécurité inédites.

L’immense meeting politique convoqué ce samedi 29 février par Carles Puigdemont, leader indépendantiste, déroule ses chiffres. L’impact principal de cet événement en Roussillon sera certainement présent sur l’économie de l’hôtellerie et de la restauration. L’impact pour les consciences sera probablement la présence d’une foule catalane du Sud jamais vue en Catalogne du Nord depuis la Retitada, exil politique des républicains espagnols, survenue l’hiver 1939. Cette immense réunion mobilisatrice, en présence de 70.000 à 100.000 personnes, contraint les organisateurs et les autorités, Préfecture des Pyrénées-Orientales en tête, à sécuriser au maximum les effets de l’affluence.


Un parking de 3 km sur la route de Canet

Les quelque 600 autocars, les 450 camping-cars et les 12 000 à 15 000 voitures attendus seront donc parqués sur la route départementale 617, entre Perpignan et le Crématorium de Canet, fermée pour l’occasion, de 5h à 22h. A cet immense parking long de 3 km s’ajoutera la fermeture de la rocade Est, qui relie le rond-point de la déchetterie à l'hôpital. Pour drainer la masse humaine attendue, 36 files d’entrée sont prévues pour accéder à l‘espace attenant au parc des expositions, lieu de l’événement, comme dans un stade ou lors d’un grand concert. Des mesures de sécurité habituelles sont prévues, dont la fouille des participants.

Cette grande réunion recevra le public dès 8h, pour un démarrage à midi après une exhibition des Castellers dee Vilafranca del Penedès et différentes animations. Elle se conclura par un concert auquel partiperont les artistes Lluís Llach et Gérard Jacquet.