POLITIQUE

Perpignan municipales: Fouzi Bouhadi quitte Ripoull pour Grau

L’ingénieur brandit le risque d’une victoire de Louis Aliot sur le sortant J.M. Pujol

Perpignan municipales: Fouzi Bouhadi quitte Ripoull pour rejoindre Grau
Perpignan municipales: Fouzi Bouhadi quitte Ripoull pour rejoindre Grau

Ancien partisan de la candidate Clotilde Ripoull pour les municipales de Perpignan, l’ingénieur Fouzi Bouhadi rejoint la liste Grau pour faire échec au « danger » incarné par l’extrême droite représentée par Louis Aliot.

Après les élus Josianne Cabanas, Isabelle de Noëll-Marchesan, Clotilde Font et Brice Lafontaine, l’ancien socialiste Vincent Malherbe, époux de la présidente du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, et Philippe Lavenu, secrétaire régional Occitanie du syndicat policier Alliance, un nouveau ralliement est signalé chez Romain Grau, tête de liste centriste aux municipales de Perpignan. L’ex-conseiller municipal Fouzi Bouhadi quitte la liste « Perpignan équilibre » menée par Clotilde Ripoull, pour rejoindre le député candidat car « Perpignan mérite mieux que des aventures vouées à l’échec collectif et au sacrifice de l’intérêt général », affirme-t-il dans une tribune libre.


Un glissement de l’électorat Ripoull vers le candidat Grau?

Fouzi Bouhadi estime que C. Ripoull, opposée à rejoindre R. Grau malgré l’évidence du succès, « porte en elle les germes de l’échec et du danger ». De son avis, l’enjeu est de « battre le maire sortant au premier tour » puis de «battre le candidat frontiste au second tour » afin d’« offrir le vrai renouveau à Perpignan ». Le départ de F. Bouhadi  de l’écurie Ripoull pourrait susciter un transfert de voix Ripoull (8,53% aux élections municipales de 2008, 9,62% en 2014), vers le candidat Grau, selon le fameux “vote utile”. Sans cela, Fouzi Bouhadi pressent un « duel Aliot-Pujol, le même que celui de 2014 à ceci près que cette fois-ci, Pujol ne sera pas suivi ! Car contrairement à 2014, le maire sortant sera sorti »