SOCIÉTÉ

Réouverture provisoire de la RN 116 au plus tard début mai

La catastrophe a déplacé près de 500 000 m³ de terre et de roche

Déformation der la RN 116 à Sauto, région du Conflent © Préfecture des Pyrénées-Orientales
Déformation der la RN 116 à Sauto, région du Conflent © Préfecture des Pyrénées-Orientales

La préfecture des Pyrénées-Orientales rallonge le délai nécessaire à la remise en service de la route nationale 116, en Conflent, mais une réouverture provisoire se profile.

Trois semaines après la fermeture forcée de la route nationale 116 à Sauto pour cause de déformation spectaculaire de la chaussée, le délai du 5 mars ne sera pas tenu. Cette échéance annoncée par la préfecture des Pyrénées-Orientales, une semaine après les faits, est repoussée. «La durée totale de fermeture pourrait durer entre 5 et 10 semaines», ont indiqué les services de l’Etat, vendredi 21 février. La remise en service interviendra donc entre le 30 mars et le 4 mai.


Du retard dans les travaux, pour obtenir une solution durable

La sécurisation de la zone, avec purge et colmatage des fissures de la roche, a débuté jeudi 20 février, pour deux semaines. Pour la suite, les entreprises concernées sont en cours de sélection.
Le mouvement de terrain observé a mobilisé près de 500 000 m³, créant une forte instabilité de blocs rocheux. La chute de blocs, des glissements de terrain et des éboulements du talus sur la route, détruisant totalement les ouvrages par «glissement massif», sont encore possibles. Après la sécurisation viendront le rétablissement de la circulation avec une solution provisoire, puis une solution «pérenne à long terme».