ECONOMIE

La 5G n’arrivera pas à Perpignan avant 2021

Le 1er déploiement annoncé par l’ARCEP, autorité de régulation, n’inclut pas les Pyrénées-Orientales

© Michael Coghlan
© Michael Coghlan

Suite au plan d’installation de la téléphonie 5G émis par l’Union européenne en 2016, les territoires s’apprêtent à recevoir progressivement cette technologie à grande vitesse. En France, le Pays Catalan ne fait pas partie des premiers servis.

Le déploiement de la téléphonie 5G ne placera pas les Pyrénées-Orientales en tête. Cette nouvelle technologie fait l’objet d’un plan de fréquences français inscrit dans le contexte mondial et européen, pour des services mobiles plus performants, en haut débit. Suite aux procédures ouvertes en 2016 par la Commission européenne, pour un lancement dès 2020, la feuille de route vise le Pays Catalan en 2021, mais pas avant. Le dernier document de l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP)n°2019-1386, en date du 21 novembre 2019, que nous nous sommes procuré, rend compte de l’actuelle « procédure d’attribution des fréquences dans la bande 3,4 – 3,8 GHz », avant les premières autorisations d’implantation d’antennes « d’ici juillet ». Anne-Lise Lucas, chargée des relations presse de l’ARCEP, nous précisait ce lundi 10 février qu’une quinzaine de départements pourront utiliser les fréquences allouées, à partir du 1er juillet 2020, notamment le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées. A partir du 1er janvier 2021, les départements de l’Eure et de la Meuse auront du réseau, mais ces deux vagues d’installation n’incluent pas les Pyrénées-Orientales.


Perpignan d'abord, puis le Vallespir, le Conflent, la Cerdagne etc

L’utilisation des fréquences par les opérateurs Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom, est fonction de leurs stratégies, dans la course vers les consommateurs. Perpignan et le Roussillon, puis Prades et Céret ainsi que la Côte vermeille, seront servis dans un troisième temps, autour de l’été 2021. Les secteurs du Capcir, de la Cerdagne, du Fenouillèdes, du Haut-Vallespir et du Haut-Conflent devraient recevoir la 5G courant 2022. Cet échelonnement devrait suivre celui de la 4G, car il est lié à une fastidieuse installation d’antennes sur les pylônes existants. La 4G est ainsi arrivée à Perpignan en juin 2013, mais seulement en juillet 2014 à Font-Romeu.