ENVIRONNEMENT

La tempête Gloria attaque le Racou, une vague de 10m à Banyuls

Des circonstances climatiques jamais vues depuis 1982

Plage du Racou, Roussillon © Association pour la sauvegarde du Racou
Plage du Racou, Roussillon © Association pour la sauvegarde du Racou

L’épisode de vente et de pluie en cours sur le Pays Catalan n’avait plus jamais été observé, en janvier, depuis 1982. Le fort vent d’Est fait entrer la mer dans les maisons du Racou.

La tempête Gloria qui balaie une large partie des côtes méditerranéenne et des Pyrénées catalanes occasionne un phénomène climatique exceptionnel. La quantité d’eau reçue n’avait pas été observée sous nos latitudes, en janvier, depuis 1982. Dans les régions de Cerdagne, Capcir, Conflent et Vallespir, de fortes chutes de neige provoquent de nombreuses perturbations routières. Plus bas, la déferlante a été rarement observée à pareille époque, cet épisode suscitant des performances en matière de précipitations sur la Côte Vermeille. Lundi 20 janvier, Cerbère a connu 164 millimètres de pluie et le cap Béar, dans la commune de Port-Vendres, en reçu 157.


Une nouvelle illustration de l'érosion du littoral

A Argelès-sur-Mer, la plage du Racou, jonction entre la côte sableuse et rocheuse, offre les images les plus spectaculaires. Ce lieu qui résume l’érosion des plages sous l’effet des aménagements affronte une llevantada peu commune, qui envahit certaine de ses rues. La mer en furie y a déjà pénétré plusieurs habitations, tandis qu’une cinquantaine d’habitants a été évacuée. Ce mardi 21 janvier, ce coup de mer a comporté un vent d'Est à 93 km/h et une vague de 10 mètres a été mesurée à Banyuls-sur-mer.