ECONOMIE

L’aéroport de Barcelone affronte sa saturation

L’aéroport de Girona peut devenir la «quatrième» piste de Barcelone

© Eugenio Barrera
© Eugenio Barrera

L’agrandissement de l’aéroport de Barcelone est dans l’actualité, mais son rapprochement avec celui de Girona pourrait être la solution afin d’honorer une prévision de 90 millions de passagers dans 10 ans.

L’aéroport de Barcelone, conçu pour recevoir 55 millions de passagers au maximum, en a accueilli 52,6 millions en 2019. Ce site, qui s’oriente vers saturation, doit s’adapter à une croissance qui pourrait lui faire atteindre 90 millions en 2023, selon un rapport de la Chambre de Commerce de la ville présenté en juin dernier. Parmi les projets étudiés par la société publique espagnole Aena, chargée des aménagements aéroportuaire, figurent l’allongement de la troisième piste, grâce à une avancée de 500 m sur la mer, et l’augmentation du nombre d’opérations horaires, jusqu’à 90, mais la solution la plus solide vise Girona.


A Girona, un volume de passagers en recul de 4,4% en 2019

La plate-forme située entre Perpignan et la capitale catalane pourrait devenir une sorte de quatrième piste de celle de Barcelone. Plus modeste, elle devra préalablement recevoir un arrêt TGV sur la ligne Perpignan-Barcelone, indispensable au transport les voyageurs. Cette réalisation imaginée depuis 2011 attend sa validation par l’Etat espagnol. Evaluée à 300 millions d’euros, elle rendrait possible une combinaison avion-rail comme solution à la future saturation de l’aéroport de Barcelone. Cette mini-gare relancerait l’aéroport de Girona, qui a clôturé son exercice 2919 par de son nombre de passagers à hauteur de 4,4%, sous le seuil des deux millions de voyageurs, qu’il avait franchi en 2018.