POLITIQUE

Oriol Junqueras, reconnu député européen, reste emprisonné par l’Espagne

Le leader indépendantiste est invité à occuper son siège dès le 13 janvier

Oriol Junqueras, depuis la prison de Soto del real, Espagne © ACN
Oriol Junqueras, depuis la prison de Soto del real, Espagne © ACN

Le processus indépendantiste catalan connaît une situation incongrue, car le leader souverainiste Oriol Junqueras est invité à prendre possession de son siège au Parlement européen le 13 janvier, mais l’Espagne le maintient en prison.

Le Parlement européen a contredit la Commission électorale espagnole, ce lundi 6 janvier par communiqué, en reconnaissant le statut de député européen au leader indépendantiste Oriol Junqueras. Celui-ci est invité à prendre possession de son siège à Bruxelles, lundi 13 janvier, tout comme Carles Puigdemont et Toni Comín, eurodéputés catalans centristes. Après une démarche semblable prononcée le 19 décembre par le Tribunal de Justice de l’Union européenne, la chambre reconnaît l’immunité d’O. Junqueras. Ce désavoeu de la Cour électorale espagnole souligne une divergence de vues entre Bruxelles, et Madrid, car Oriol Junqueras reste incarcéré par la justice espagnole suite au référendum sur l’indépendance du 1er octobre 2017. En outre, il préside la Gauche Républicaine de Catalogne (ERC), premier parti de Catalogne en intentions de vote. 


Le communiqué indique « Suite au jugement de la Cour de Justice de l’Union européenne datée du 19 décembre 2019, lors de la séance plénière du 13 janvier 2020, le Parlement européen prendra acte de l'élection en tant que Députés européens de: M. Antoni Comín i Oliveres (MEP Id: 7258) M. Oriol Junqueras i Vies (MEP Id: 7256) M. Carles Puigdemont i Casamajó (MEP Id: 7257) avec effet au 2 juillet 2019 ».