ENVIRONNEMENT

Perpignan: nouvel «arrêté sécheresse» préfectoral

Le soleil de Noël fait oublier le cruel déficit de réserves d’eau

Vallée de la Roma, Banyuls-sur-Mer © La Clau
Vallée de la Roma, Banyuls-sur-Mer © La Clau

Le Pays Catalan manque d’eau en souterrain, mais l’agréable soleil de Noël fait oublier ce déficit préoccupant pour l’avenir

Sans émouvoir l’opinion, la préfecture des Pyrénées-Orientales a émis une nouvelle information sur la “préservation de la ressource en eau”, le 20 décembre. Ce texte sur l’état des ressources émane du comité départemental «sécheresse», piloté par le préfet, Philippe Chopin. La pluviométrie étant extrêmement préoccupante depuis le début de l’année, les services de l’Etat en Pays Catalan constate que les pluies de novembre et décembre «se sont réparties de façon inégale sur le territoire » et que «sous forme d’averses, elles ont davantage arrosés les bassins amonts durant le mois de novembre, alors qu’en décembre elles se sont concentrées à l’aval des bassins versants». Cette nouvelle communication intervient après de multiples communiqués sur le même sujet, depuis le début de l’année 2019. Elle complète, en creux, le trop beau temps observé pour Noël, comportant des températures record proches des 22° en Catalogne du Nord.


Le manque de réserves en eau en Roussillon est «préoccupant»

« Le cumul de ces deux derniers mois s’élève à 35 mm, soit 1 un tiers 1/3 des 110 mm prévus par les moyennes normales sur cette période », indique la préfecture. Les pluies à recevoir ne prévoient pas de quantité suffisante pour assurer les ressources, dont la pérennité dépend ordinairement des pluies hivernales. La recharge des nappes plio-quaternaires de la plaine du Roussillon n’est pas encore stabilisée et affiche un «niveau quantitatif préoccupant».