SOCIÉTÉ

Une structure pour éradiquer la prostitution est lancée à Perpignan

La préfecture des Pyrénées-Orientales lance une commission spéciale

Une structure pour éradiquer la prostitution est lancée à Perpignan
Une structure pour éradiquer la prostitution est lancée à Perpignan

La loi du 13 avril 2016 décourage les proxénètes et les prostitué(e)s. Ce texte est désormais appliqué sur le terrain en Pays Catalan.

La préfecture des Pyrénées-Orientales a mis en place une sructure spéciale destinée à lutter contre la prostitution. Ce nouvel outil opérationnel a été installlé le 4 décembre par le préfet Philippe Chopin, dont les services ont révélé cette avancée ce lundi 23 décembre. Désormais, la "commission départementale de lutte contre la prostitution, le proxénétisme et la traite des êtres humains aux fins d’exploitation sexuelle" coordonne les différents acteurs publics et les associations appropriées.


Agir pour les prostitué(e)s dans l’engrenage du sexe tarifé

Parmi ses objectifs, cette instance agissant sur l'ensemble du Pays Catalan est chargée d'évaluer l'évolution des personnes qui quittent la prostitution pour rejoindre une existence classique. Son but est également de "dissuader la jeunesse", nous signalent les services préfectoraux. Cette commission met en œuvre la loi du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées. Elle est composée d’un magistrat, de représentants de la police judiciaire, et de la gendarmerie, du service étrangers de la préfecture, du conseil départemental et de l’ordre départemental des médecins.