POLITIQUE

Perpignan: Aliot condamne les «inutiles» coupures d’électricité de la CGT

Le syndicat a organisé une déconnexion massive ce jeudi 19 décembre

Louis Aliot, candidat aux élections municipales de Perpignan © F-Télévisions
Louis Aliot, candidat aux élections municipales de Perpignan © F-Télévisions

La CGT a coupé l’électricité dans des milliers de foyers de Perpignan, ce mercredi 19 décembre. Louis Aliot, membre du Rassemblement national, candidat aux élections municipales de 2020, accuse le syndicat d’avoir mis les habitants « dans l’insécurité ».

Suite à une coupure de courant massive opérée par la CGT au matin de de ce jeudi 19 décembre à Perpignan, Louis Aliot réagit par communiqué. Le candidat aux élections municipales de 2020 estime que le syndicat « doit cesser ses actions inutiles qui nuisent à tous et à leurs revendications ». La déconnexion, qui s’est produite à l’heure du réveil, a concerné plusieurs milliers de personnes, après une première action du genre, mercredi 18 décembre. L. Aliot dénonce les «irresponsables cégétistes» qui ont «surpassé leur droit légitime à faire grève en mettant dans l’insécurité les Perpignanais qui se préparaient à partir au travail, à accompagner leurs enfants à l’école ou encore plus grave, en mettant en danger les plus fragiles d’entre nous, personnes âgées et malades».


Mercredi, la CGT des Pyrénées-Orientales, au travers de la branche CGT Energie, a débranché 70 concentrateurs Linky pilotant des centaines de compteurs du même nom. Cette opération a eu pour but d’empêcher la société publique Enedis (anciennement ERDF, pour Électricité Réseau Distribution France) de baisser la puissance électrique chez les clients en défaut de paiement.