ENVIRONNEMENT

Inédit: l’hôpital de Perpignan est connecté à l’incinérateur de Calce

Une réalisation pilote, sur un budget de 15 millions d’euros

Usine d'incinération de Calce, Pays Catalan © Sydetom 66
Usine d'incinération de Calce, Pays Catalan © Sydetom 66

La chaleur utilisée par l’hôpital de Perpignan est désormais issue de l’usine d’incinération de Calce, sur un trajet de 15 km. Un réseau dédié a été construit depuis 2018 pour rendre possible ce pari inscrit dans le développement durable et l’économie circulaire.

A l’issue de travaux importants entamés début 2018, l’hôpital de Perpignan a été raccordé le 10 décembre au réseau de chaleur du Syndicat Départemental des Ordures Ménagères et déchets assimilés des (Sydetom 66). Ce branchement permet d’alimenter le site à 60% par de l'énergie renouvelable et d’éviter l'émission d’environ 3.500 tonnes d'équivalent CO2 par an. L’énergie est issue de l'incinérateur de déchets du Sydetom, situé dans la commune de Calce. Le réseau récupère la chaleur émise par cette usine de traitement des ordures ménagères et il la redistribue au travers des canalisations d'eau chaude. Pour que l’ensemble fonctionne, une boucle de 11 km transfère la chaleur à 105° jusqu’à une station d'échange, puis une autre boucle de 4 km transfère la chaleur vers l'hôpital. Le circuit emprunté par les gros tuyaux nécessaires passe sous la route départementale 900, l’autoroute A9 et les voies ferroviaires nord-sud. Ce réseau représente une puissante de 15 mégawatts, équivalant au chauffage de 5.000 logements et à l'éclairage de 80.000 habitants. Cette prouesse étonnante, qui place le Roussillon aux avant-gardes de la transition énergétique, a été accomplie par la société Dalkia, installatrice du réseau, pour un investissement proche de 15 millions d'euros.


Un modèle vertueux et exportable

Ce procédé fonctionnera toute l’année, même en été, car les besoins hospitaliers sont permanents. Un contrat est signé entre les deux parties pour une durée de 16 ans et des accords de vente de chaleur ont été validés entre le centre hospitalier, l’industrie chocolatière Cemoi et la Clinique Mutualiste Catalane, situées dans la zone d’activités de Torremila, proche de l’aéroport de Perpignan. A terme, la chaleur produite à Calce pourrait aussi rejoindre la piscine Piscine Gilbert Brutus - Arlette Franco, ces différentes destinations étant situées sur une trajectoire pertinente. Au delà, ce schéma devrait être exportable vers d‘autre hôpitaux, en fonction des dispositions des territoires.