POLITIQUE

Christian Nauté aura 90 ans en fin de mandat s’il reste maire de Laroque des Albères

Une forme de gérontocratie présente aussi à Thuir et Cabestany

Christian Nauté, maire de Laroque des Albères © RGT
Christian Nauté, maire de Laroque des Albères © RGT

René Olive, 83 ans, Christian  Nauté, 84 ans, Jean Vila, 78 ans, sont les exemples de maires du Pays Catalan qui souhaitent le rester à l’issue des élections de 2020. 

Parmi les maires notoirement âgés qui postulent à leur réélection en 2020, le recordman parmi les communes les plus significatives du Pays Catalan est Christian Nauté. Premier magistrat de Laroque des Albères depuis 2008, cet élu atteindra 84 ans l’avant-veille du premier tour, prévu le 15 mars. Il est suivi en âge par René Olive, maire de Thuir, qui a dépassé les 83 ans, puis par le maire de Port-Vendres, Jean-Pierre Romero, et celui de Cabestany, Jean Vila, tous deux âgés de 78 ans.


Une évidente gérontocratie masculine

Cette étonnante comparution de responsables politiques issus d’un autre temps comporte exclusivement des hommes, parmi lesquels figurent aussi Jean-Paul Batlle, maire de Bompas, parvenu à 79 ans, et André Bascou, maire de Rivesaltes, qui affiche 75 ans. Titulaire d’un âge plus modéré, Madeleine Garcia-Vidal, maire de Saint-Hippolyte, ouvre la liste féminine, avec 72 ans d’âge.
Ces données, qui ne sont pas générales dans les Pyrénées-Orientales, mais très caractéristiques en France, indiquent un penchant certain pour la gérontocratie masculine.