ECONOMIE

La marque catalane Mango injecte 35 millions dans son site logistique mondial de Barcelone

Un site performant à 1h30 de Perpignan

Mango invertirá 35 millones en la ampliación de su centro logístico mundial de Barcelona
Mango invertirá 35 millones en la ampliación de su centro logístico mundial de Barcelona

Le centre de distribution mondial de produit Mango, établi à Lliçà d’Amunt, augmente sa surface pour parer à ses besoins mondiaux.

L’industrie textile Mango annonce l’investissement de 35 millions d’euros dans l’agrandissement de son centre logistique mondial, implanté à Lliçà d'Amunt, au Nord de Barcelone. Cet espace de stockage et de distribution de produits, établi sur 90.000 m2, sera opérationnel en 2023. Il honorera les commandes passées sur Internet, en complément du site actuel, de 190.000 m2, consacré à l’envoi de marchandise vers l’ensemble des 2100 boutiques et des corners de la marque présents dans 110 pays. Ce premier espace, fruit d’un budget de 230 millions, a été inauguré en juin 2017. Il assure la gestion de 130 millions d’articles par ans, soit 100.000 références en matière de mode, chaussures et accessoires. Actuellement, Mango fait appel à 1.200 usines distribuées partout dans le monde, afin de concevoir ses lignes de produits.


300 millions d’articles gérés tous les ans

Mango, industrie fondée en 1984 parce celui qui est devenu le Catalan le plus riche du monde, Isak Andic, mise fort sur la rapidité d’exécution de ses commandes, à la façon d’Amazon. Le délai actuel d’un envoi avoisine trois à quatre heures grâce à la forte automatisation des processus. Cependant, le site de Lliçà d’Amunt favorise l’humain, en employant 600 personnes. Tous les jours, un volume de 25.000 cartons, conditionnés dans 70 camions, quitte ce lieu pour rejointe celui de Palau-solità i Plegamans, également dans la région de Barcelone, ou l’un des huit autres sites satellites implantés dans le monde. En 2018, une proportion de 20 % de ventes électroniques a été effectuée par Mango, qui espère progresser jusqu’à 30 % fin 2020.