SOCIÉTÉ

Le patron des chasseurs catalans alerte contre les accidents

Jean-Pierre Sanson recommande l’extrême prudence à ses membres

Jean Pierre Sanson, président de la fédération des chasseurs des Pyrénées-Orientales © FDC66
Jean Pierre Sanson, président de la fédération des chasseurs des Pyrénées-Orientales © FDC66

Le président de la Fédération de chasse des Pyrénées-Orientales, Jean-Pierre Sanson, avertit les siens du risque d’accidents de chasse, comme récemment en Languedoc.

Dans une lettre ouverte communiquée le 9 novembre aux adhérents des associations de chasse des Pyrénées-Orientales, le président de la fédération départementale (FDC66), Jean Pierre Sanson, avertit que la raison « doit être plus forte que la passion ». S’adressant aux « chasseresses » et aux « chasseurs », le président voue sa « stupeur » et sa « tristesse » que j’ai appris les deux accidents de chasse mortels. L’un en Ariège, le 26 octobre, lorsqu’un chasseur de 77 ans a tiré à l’aveugle, dans la commune de Varilhes. Le second accident, survenu mercredi 6 novembre dans le village de Souel, dans le Tarn, a précédé la fuite du tueur présumé, qui a été retrouvé plus tard par les gendarmes.


Appel à pratiquer le « tir fichant »

« Je fais solennellement appel à votre sens des responsabilités et au respect des strictes mesures de sécurité », insiste M. Sanson. A ce titre, il interpelle ses adhérents du Vallespir, du Conflent, du Roussillon, du Fenouillèdes, de Cerdagne et du Capcir, sous sa responsabilité. Chacun et chacune est invité à respecter les consignes, qui consistent au port du gilet de sécurité, associé à l’identification préalable de la cible et au « tir fichant », c'est-à-dire un tir presque à la verticale qui permet que la balle atteigne le sol et ne ricoche pas.