POLITIQUE

Les indépendantistes gagnent un siège à l’occasion des élections espagnoles

Le Parti Socialiste est le vainqueur relatif de ce dimanche 10 novembre

Gabriel Rufian, leader visible de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) © ACN
Gabriel Rufian, leader visible de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) © ACN

Le Parti Socialiste espagnol sort vainqueur des élections espagnoles de ce dimanche, mais il devra composer avec les indépendantistes catalans, qu obtiennent 42 % en Catalogne.

Les élections « générales » espagnoles, qui se déroulaient ce dimanche 10 novembre, ont donné par victoire relative au Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE), mais avec la menace d’un blocage dans la recomposition des groupes parlementaires. Il obtient 120 sièges contre 123, tandis que le très droitier Parti Popular passe de 66 à 87 députés. La droite extrême incarnée par le parti « Vox » devient l’un des grands protagonistes de l’échiquier politique du pays, s’assurant 52 élus, contre 24 auparavant. Cette progression semble devoir être le fruit de la sévère décrue du parti jacobin Ciutadanos, désormais titulaire de 10 sièges, contre 57. La formation Podemos a ravi 35 sièges, contre 42 auparavant.


Les indépendantistes catalans gagnent un siège Madrid

En Catalogne, ces élections ont occasionné la victoire de la Gauche Républicaine de Catalogne, indépendantiste (ERC), leader dans les provinces de Girona, Lleida et Tarragona, tandis que le PSOE devient la première force dans la province de Barcelone.  Dans l’ensemble, le souverainisme catalan sort renforcé de cette échéance, car il remporte un siège supplémentaire à Madrid, par rapport à la législature précédente. Il représente 42% en Catalogne, soit 13 députés ERC, 8 Junts per Cataluya (Ensemble pour la Catalogne), et 2 pour les Candidatures d’Unité Populaire (CUP), d’extrême gauche.